VMC simple flux : une solution abordable pour une ventilation efficace

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un dispositif indispensable dans les constructions modernes pour assurer le renouvellement de l’air intérieur et garantir un environnement sain pour les occupants. Parmi les différents systèmes de VMC, le VMC simple flux offre une alternative économique et performante pour répondre aux besoins en ventilation des habitations.

Pourquoi opter pour une VMC simple flux ?

Le principal avantage d’une VMC simple flux économique réside dans son coût d’installation relativement bas comparé à d’autres systèmes de ventilation, tels que la VMC double flux. En effet, la mise en place d’un système simple flux nécessite moins de matériel et est donc moins onéreuse.

De plus, les frais d’entretien et de maintenance sont également généralement plus faibles, ce qui permet de réaliser des économies sur le long terme. Elle constitue également une solution adaptée pour les maisons existantes ou les logements neufs dont l’espace disponible ne permet pas l’installation d’un système de ventilation plus complexe.

Fonctionnement et typologie des systèmes VMC simple flux

Avant de se lancer dans l’installation d’un dispositif de ventilation, il est important de comprendre comment fonctionne ce modèle et quelles sont les différentes typologies disponibles sur le marché. Ce type de système est composé d’un extracteur qui aspire l’air vicié du logement et le rejette à l’extérieur, créant ainsi une dépression qui permet à l’air neuf de pénétrer par les entrées d’air situées sur les menuiseries ou par des bouches d’aération.

VMC simple flux autoréglable

Le système VMC simple flux autoréglable est le plus basique et le moins coûteux des dispositifs de ventilation disponibles. Il fonctionne en continu avec un débit d’extraction constant, indépendamment des conditions extérieures (température, humidité) et intérieures (occupation, activités).

Ce type de système est donc particulièrement adapté pour assurer une ventilation minimale nécessaire dans chaque pièce. Toutefois, il peut s’avérer moins efficace et moins économe en énergie que d’autres systèmes VMC, notamment en période de chauffage où la température intérieure doit être maintenue.

VMC simple flux hygroréglable

La VMC simple flux hygroréglable représente une évolution technologique par rapport au système autoréglable. Le principe de fonctionnement reste le même, mais le débit d’extraction varie automatiquement en fonction de l’humidité ambiante détectée dans les pièces, grâce à des capteurs intégrés.

Cette adaptation du débit permet d’économiser de l’énergie en adaptant la ventilation aux besoins réels, notamment en évitant de chauffer inutilement de grandes quantités d’air frais lorsque l’humidité est faible. Il y a deux types de VMC simple flux hygroréglable. Le type A a des entrées d’air autoréglables et des bouches d’extraction hygroréglables. Le type B a à la fois des entrées d’air et des bouches d’extraction hygroréglables.

Il est également possible de trouver sur le marché des systèmes à détection de CO2 ou de présence, qui ajustent le débit d’extraction en fonction du taux de CO2 détecté dans l’air ambiant ou de la présence d’occupants dans les pièces.

VMC simple flux économique

Installation et entretien d’une VMC simple flux

La mise en place d’un dispositif de ventilation simple flux doit être effectuée par un professionnel afin de garantir un fonctionnement optimal du système et de respecter les normes en vigueur. L’installation nécessite de prévoir des conduits d’extraction reliant les bouches d’aération situées dans les pièces humides (salle de bains, cuisine) à l’extracteur, ainsi que des entrées d’air dans les pièces sèches (chambres, salon). Le choix du matériel, de la puissance de l’extracteur et de l’emplacement des bouches d’aération doit être réalisé en fonction des caractéristiques du logement.

Concernant l’entretien, il est recommandé de nettoyer régulièrement les bouches d’extraction et les entrées d’air afin d’éviter l’accumulation de poussière et de garantir une qualité optimale de l’air intérieur. Le remplacement des filtres et le contrôle de l’étanchéité des conduits doivent également être effectués tous les 3 à 5 ans en moyenne, selon les préconisations du fabricant et les conditions d’utilisation.

Rendement énergétique et subventions pour la VMC simple flux

Bien que moins performante en termes de récupération de chaleur que la VMC double flux, la VMC simple flux offre tout de même un bon rendement énergétique grâce à l’adaptation du débit d’extraction aux besoins réels. Ce système permet ainsi de réaliser des économies sur les factures de chauffage et contribue au respect de l’environnement en limitant les consommations d’énergie.

Il est possible de bénéficier de certaines aides financières pour l’installation ou la rénovation de dispositifs de ventilation, telles que le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ou l’éco-prêt à taux zéro. Ces aides sont soumises à conditions, notamment en ce qui concerne les performances énergétiques du matériel installé et les qualifications du professionnel intervenant.

Vous aimerez aussi...